Fasciné par des paysages grandioses et des êtres d’exceptions, il fera du Népal sa terre d’adoption. Né dans un petit village

Raymond Renaud

Guide de hautes montagnes, expédition, Himalaya, Conférencier, réalisateur …

Fasciné par des paysages grandioses et des êtres d’exceptions, il fera du Népal sa terre d’adoption.

Né dans un petit village des Hautes-Alpes, Raymond Renaud ne doutera jamais de son amour pour la montagne. Au contraire, son sentiment ira en grandissant. A quinze ans, il découvre le plaisir de la haute montagne alors qu’il réussit l’ascension de la Meije, la plus belle montagne du Dauphiné.

 

Les années suivantes, il gravit les plus belles cimes de l’Oisans. C’est décidé, il choisira le métier de guide. A dix-neuf ans, Raymond Renaud sort major de sa promotion et sera reconnu par tous les grands de la montagne. Armand Charlet, Lionel Terray, Gaston Rébuffat ,Georges Payot ,deviendront ses amis.

 

Pour ses vingt ans, il s’offre la première ascension de la face nord de la Meije et, deux ans plus tard, il devient le plus jeune professeur de l’École nationale de ski et d’alpinisme de Chamonix. Il y restera quatorze ans. Au cours de ces années, il réussit l’ascension de la face nord de la Meije en solitaire, la 1ère ascencion du pilier nord du Freney au Mont Blanc en hiver. En 1972, Raymond Renaud quitte les Alpes pour l’Himalaya, où il découvre les plus beaux sommets du monde.

 

Là, il part à la conquête du Pumo-Ri, de la Nanda Devi, du Dhaulagiri, de l’Ama Dablan, du Nuptsé, et du Makalu. Cette expédition se transforme vite en une superbe aventure humaine avec les sherpas. Des hommes dont il apprécie les qualités physiques et morales. Bientôt, il partage la joie du sommet avec le sherpa Ang Temba. Sa caméra au bras, Raymond Renaud sent naître en lui une nouvelle vocation et ne tarde pas à réaliser plusieurs films sur ses ascensions, diffusés par différentes chaînes de télévision.

L’ascension de l’arête nord de l’Ama Dablan (6856 mètres) fut une première mondiale. Lors de la même expédition, le sherpa Lakpa Norbu avait constitué, pour la première fois dans l’histoire de l’Himalaya, une cordée de sherpas qui réussira l’ascension.
Raymond Renaud entrevoit l’avenir de certains sherpas dans le métier de guide et décide de leur apporter une formation technique. L’expérience sera couronnée par l’exploit du guide Lakpa Norbu qui, lors de l’expédition sur le mont Nuptsé à 7800 mètres d’altitude, arrivera le premier au sommet avec Nimi, son épouse, devant :  » la plus haute femme du Népal et le plus haut couple du monde ».o.

Après toutes ces années passées avec des sherpas, Raymond Renaud réalisera un film, un témoignage unique sur ceux qu’il appelle : « les Princes de l’Himalaya ».
Toujours à la recherche de nouvelles rencontres, Raymond Renaud a fait du Tibet sa deuxième maison.

Au retour de son périple, Raymond Renaud réalise son second film dans lequel il nous  fait découvrir le Tibet d’aujourd’hui.
Le  Tibet    qui souffre ,mais aussi les Tibétains qui ont pu continuer à vivre, à survivre.

Il réalisera le film de la première ascension du Pumo-RI , altitude 7145 m.

Les plus belles escalades réalisées par Raymond Renaud/
Les Sher-pas : « Les princes de la Haute Altitude »